Mots-clefs

, , , , , , , ,

Holmes (1854-1891?). Livre 1. L’adieu à Baker Street. 2. Les liens du sang. 3. L’ombre du doute  / Cecil & Brunschwig.Futuropolis, 2008-2012. 47 pages. Livre 4 à paraître mi-juin

4 mai 1891, Sherlock Holmes disparaît aux Chutes de Reichenbach. Pour son frère, Mycroft Holmes, sa mort est le suicide déguisé d’un homme qui ne pouvait se résoudre à voir son cerveau détruit par la drogue. (…) Malgré les preuves apportées par Mycroft, Watson se refuse de croire à cette version des faits.
Il se lance à travers l’Europe entière dans une incroyable enquête qui va tout lui révéler de l’histoire de Sherlock Holmes et de sa famille.

Je n’avais pas prêté attention à la thématique de ces albums consacrés à Sherlock Holmes. Et pour une surprise, ce fut une surprise… formidable. Formidable, cette idée de partir de la mort de Sherlock, tué par son auteur comme ce volume nous le rappelle dans la postface ainsi que les conditions de cette disparition et les mystères entourant son retour : 2 ans de silence et beaucoup d’ombres tout autour. Dans la préface c’est le combat à mort entre Moriarty et Sherlock qui est rappelé et la découverte des « faits » par Watson s’enchaîne aussitôt. Tout de suite nous voici plongés dans l’étrange, dans la souffrance de Watson. Chaque image est un tableau, une recherche dans le dessin qui va aller en s’accentuant dans les volumes qui suivent. Le graphisme est en noir et blanc mais convient parfaitement à cette quête, les aspects sombres de la vie et de la mort de Sherlock, des mystères qui entourent sa vie, comme sa famille que Watson découvre un par un.

C’est un Watson tourmenté, assisté de son agent littéraire, Conan Doyle lui-même (quel pied de nez, c’est fort bien trouvé et fort bien inséré dans l’histoire, n’en déplaise aux puristes), de son épouse et aidé par Simeon Wiggins, chef des irréguliers de Baker Street (devenu Détective amateur et recommandé par Sherlock lui-même) que l’on suit dans ces livres. Bref vous l’aurez compris les auteurs s’accordent des licences pour notre plus grand plaisir. C’est un monde étrange, plus fantasque que le monde de Sherlock qu’ils nous proposent. Et vous n’êtes pas au bout de vos surprises car Moriarty va bientôt apparaître et son histoire est lié à celle de Sherlock. Mais je ne peux en dire plus.

Vous l’aurez compris, je suis totalement conquise par cette série, par tous ces éléments novateurs et qui s’appuient en même temps sur les écrits du père de Sherlock. Un seul regret : que tous les albums ne soient pas encore disponibles. Je ne pense pas que le prochain volume soit le dernier et il ne me reste plus qu’à me morfondre en patientant jusqu’à leur parution.

Publicités