Mots-clefs

, , , ,

Agatha Raisin enquête - La quiche fataleAgatha Raisin enquête - Remède de chevalMerci aux Editions Albin Michel

Agatha Raisin enquête. 1. La quiche fatale. 2. Remède de cheval. / M.C. Beaton. Traduit de l’anglais par Esther Ménévis. Albin Michel, 2016. 320 +266 pages

Sur un coup de tête, Agatha Raisin décide de quitter Londres pour goûter aux délices d’une retraite anticipée dans un paisible village des Costwolds, où elle ne tarde pas à s’ennuyer ferme. Afficher ses talents de cordon-bleu au concours de cuisine de la paroisse devrait forcément la rendre populaire. Mais à la première bouchée de sa superbe quiche, l’arbitre de la compétition s’effondre et Agatha doit révéler l’amère vérité : elle a acheté la quiche fatale chez un traiteur. Pour se disculper, une seule solution : mettre la main à la pâte et démasquer elle-même l’assassin.

C’est sous de charmantes couvertures que nous est proposée la traduction en français de deux enquêtes d’Agatha Raisin. J’ai ainsi découvert que cette « enquêtrice » fantaisiste était très connue en Grande Bretagne où elle a même fait l’objet de différentes adaptations.

Alors non, il ne s’agit pas d’Agatha Christie, même si, vous vous en doutez ce prénom est bien intentionnel (en guise de clin d’oeil supplémentaire, le personnage se distrait en lisant quelques oeuvres de la célèbre romancière) ; l’écriture est assez différente de celui de la reine du roman policier. Ici le style est beaucoup plus léger à l’image de notre héroïne qui fonce avant de réfléchir, cherchant avant tout à ne pas s’ennuyer dans une retraite anticipée qu’elle a décidé de passer loin de Londres, dans les Costwolds (c’est là, si comme moi la géographie anglaise n’est pas votre point fort), idéalisant une vie à la campagne.

L’auteur cherche clairement à amuser son public : aspect folklorique, des personnages assez caricaturaux  (Agatha Raisin, couple de vieux acariatres, militaire à la retraire, femme de pasteur…),  jeu sur les habitudes villageoises où est étranger celui qui n’est pas né ici, passage incontournable au pub etc…Dans le 1er volume (« La quiche fatale »), grâce aux invités d’Agatha, elle nous fait même visiter les principaux lieux touristiques. Et, pour pimenter le tout, ainsi que la vie d’Agatha, elle insère quelques cadavres. A croire que ce petit village est réellement une source de maux déclenchant les meurtres ou serait-ce la présence d’Agatha dans sa farouche volonté de s’intégrer au village ?

Les histoires d’Agatha Raison sont certes sympathiques, mais elles restent  superficielles à mes yeux. Il s’agit avant tout d’intrigues policières charmantes (bon il y a quand même des morts violentes je vous l’accorde), ayant pour but de distraire la principale intéressée comme le lecteur. On les lit certainement avant tout pour ce personnage qui joue de temps en temps les midinettes, prête (comme bon nombre de veuves ou de femmes seules (ou non) du village) à s’enflammer dès qu’un mâle montre un quelconque intérêt pour ces dames. C’est là la force de cette série ainsi qu’un dépaysement et une description minutieuse de la région et des us et coutumes. Une excellente lecture de bord de plage.

Jules a aimé,

Publicités