https://i2.wp.com/www.decitre.fr/gi/52/9782266185752FS.gifAccroche-toi Anna ! / Isabel Wolf. Traduit de l‘anglais (Grande-Bretagne) par Denyse Beaulieu). Pocket, 2010. 428 pages. 3*
Anna, belle plante londonienne, la trentaine au compteur, a plaqué un job en or à la City, pour réaliser son rêve : devenir architecte paysagiste. Adieu grand capital, bonjour les capucines ! Anna a la main verte et la bosse des affaires : en un tournemain, les commandes affluent et sa carrière décolle. Mais sa vie personnelle oscille entre désert sentimental et pagaille bucolique : un bébé pas vraiment programmé, un amant qui a pris la poudre d’escampette, une nounou cachottière… et un entêtant mystère qui plane sur la passé familial. Après avoir fleuri tant de jardins, il est temps pour Anna d’apprendre à cultiver le sien !

Toujours pour les vacances !!!
Une nouvelle histoire d’Isabel Wolf qui, sauf erreur de ma part, reprend des thématiques assez communes afin d’en faire un roman pas déplaisant à lire, mais évidemment téléguidé. La chute est évidente, mais l’écriture pas désagréable permet de poursuivre sa lecture tout en jetant, de temps à autre, un regard sur le paysage ou les personnes qui vous entourent.
Une nouvelle fois son héroïne n’a pas fondamentalement de problèmes d’argent et se décide simplement à changer de vie.
La vie l’a éprouvée ces dernières années avec la mort brutale et imprévue de sa mère et, sans doute ce décès n’est-il pas étranger à sa volonté de poursuivre sa vie au contact de la nature, de faire revivre la passion de sa mère. Bien entendu notre héroïne n’a aucun problème à passer son diplôme en dépit d’une grossesse imprévue et des aléas de l’existence.
Isabel Wolf profite de cette nouvelle héroïne pour aborder les problèmes de couples, plus ou moins finement ou superficiellement. Même si des drames sont sous-jacents, ils restent à leur place, et sont annexés, balayés par la vie quotidienne et les solutions / pardons des différents protagonistes qui prennent bien vite leur place.
Comme de juste, tout finira bien pour l’ensemble de nos personnages et Anna referme avec nous ce livre afin de poursuivre son existence avec le sourire.
Clin d’oeil aux jardiniers avec des trucs et astuces bio pour les aider à entretenir leur espace vert ou leurs plantes d’intérieurs : ansi, – de l’eau bouillante salée devrait repousser les mauvaises herbes (enfin j’imagine que comme d’habitude, il faut quand même les arracher lorsqu’elles sont mortes, rien n’est magique, ni automatique, faut pas rêver), – des feuilles de rhubarbe sur les taupinières devraient éloigner ces soi-disant myopes qui n’en aiment pas l’odeur, – les fameuses pièces cuivrées pour les bouquets ou percer les tiges des tulipes afin qu’elles ne tombent pas…., – l’utilisation des sachets de thé usagés, – que les plantes d’intérieurs aiment le thé tiède etc… (pages 171 et suivantes)

Publicités