Mots-clés

, , , , , , ,

Sophie Bienvenu - Autour d'elle.Autour d’elle / Sophie Bienvenu. Le cheval d’août, 2016. 207 pages.

En 1996, une adolescente de seize ans accouche d’un garçon dans l’anonymat d’un hôpital de Montréal. Autour d’elle retrace vingt ans des vies de Florence Gaudreault et de son fils biologique à travers le prisme d’une vingtaine de personnages qui ont croisé leurs chemins et qui racontent, chacun à leur tour, leur propre histoire. Jeunes, vieux, familles, couples ou solitaires en rupture de ban : de secrets en rebondissements, Bienvenu sonde les faillites et espoirs de tout un pan d’humanité, et dévoile ce qui affleure de fragile sous la dure écorce des cicatrices du passé. Roman choral fabuleusement incarné, Autour d’elle explore les liens qui nous unissent et l’amour dans toutes ses manifestations, que ce soit celui qu’on perd, celui qui fait vivre, celui qui détruit ou celui qu’on retrouve.

Tout commence par un éveil. Lorsqu’un adolescent de son âge rencontre Florence Gaudreault, il lui fait prendre conscience de sa féminité. Les choses s’accélèrent entre eux et Florence va se découvrir enceinte. Alors que son univers familial explose, que cette relation est sans suite, elle va faire des choix. Le 1er sera d’abandonner son enfant. Mais ces primes éléments évoqués, nous allons les découvrir au détour de portraits croisés, comme la suite de cette histoire.

Hommes et femmes qui croisent indistinctement Florence et son fils qui a été adopté. Chaque chapitre nous renvoie à l’un ou l’autre, mais nous ne savons jamais à l’avance de quoi il sera fait car il narre également des instantanés de l’existence d’autres personnes, bien souvent des êtres tout aussi sensibles que nos deux protagonistes, qui, eux-aussi, se trouvent confrontés à des choix qui bien souvent résonnent comme un écho proche ou lointain de ces deux êtres.

Toute la magie de ce roman est là. Sous quels traits, quel âge ou quel va être le lien ? Les mots sont sensibles et parlent de destins, de choix de vie. Tour à tour sont abordés la solitude, la violence conjugale, l’abandon du domicile conjugale, la jalousie, la fraternité, la peur du nourrisson…. Oui cela peut sembler incroyable au vu de ses 200 pages, mais c’est bien là que réside la force et le plus incroyable dans les choix faits par Sophie Bienvenu, c’est que tout se tient. Et le lecteur attend avec impatience de comprendre le lien si ténu soit-il. Bien entendu il attend également la chute : réunion de la mère et de son fils ? Rejet, retrouvaille ? Avec beaucoup de sensibilité, l’auteur change la donne et crée une fin bien différente que celle à laquelle on s’attendait. Et, elle va clore la boucle d’une manière inattendue : quand l’amitié s’en mêle…

https://i0.wp.com/moncoinlecture.com/wp-content/uploads/2017/10/Qu%C3%A9bec-en-novembre-2017.jpg

Publicités