Étiquettes

, , , , ,

Alexiane de Lys - Les ailes d'émeraude.Alexiane de Lys - Les ailes d'émeraude Tome 2 : L'exil.

Les ailes d’émeraude. 2. L’exil. 3. L’île des secrets / Alexiane de Lys. Nouvelles plumes, 2014-2017. 698 + 492 + 496 pages

À 18 ans, Cassiopée est contrainte de quitter l’orphelinat dans lequel elle vit depuis ses 6 ans.  Seule au monde, l’adolescente est lâchée dans la ville. Alors qu’elle vient de se faire violemment agressée par deux inconnus, elle fait la connaissance du mystérieux et séduisant Gabriel. Grâce à lui, Cassiopée découvre sa véritable nature : elle fait partie des Myrnes, un peuple ailé doté d’incroyables pouvoirs sensoriels. En pleine métamorphose, la jeune fille se lance dans cet univers totalement nouveau avec l’espoir de percer, enfin, les mystères de son passé.

Le 1er volume de cette série composée de 3 tomes est sans doute le plus fouillé des 3, sans doute parce qu’il nous pose à la fois les personnages et nous fait entrer dans cet univers fantastiques créé par Alexiane de Lys. A l’image de sa jeune héroïne, Cassiopée, l’auteur a été bercée par les différentes sagas que nous connaissons tous et que l’on retrouve sous sa plume (sans plagiat, n’ayez crainte). Il s’agit avant tout d’une série destinée au public adulescent, et on retrouve quelques travers bien propres à ce style au travers la découverte des sentiments de son héroïne comme de ses amis. Ces laïus m’ont parfois paru un peu longuet dans le 1er volume mais ainsi que je l’indiquais, sa force réside dans la mise en place de l’intrigue et dans la succession des événements nouveaux qui empêchent le lecteur de se détourner de sa lecture, avide de connaître comment Alexiane de Lys va nous amener là où elle veut, les enchaînements de situations qui ne cessent de bousculer Cassiopée comme ses lecteurs.

L’auteur a su laisser libre cours à une fantaisie et à son imaginaire de manière assez plaisante dans l’ensemble que composent ces livres. Les personnages sont attachants et les thèmes de l’amitié, de la famille, de la solidarité et de la découverte de soi (sentiments, forces et faiblesses…) sont largement mis en avant. De personnages qui se sentaient ordinaires, elle fait des personnages extraordinaires mais qui présentent toujours une part de faiblesse qui peuvent se transformer en atout (le caractère de son héroïne par exemple, mais elle n’est pas la seule). En y ajoutant quelques animaux presque fabuleux et des pouvoirs sortant de l’ordinaire dans un univers glacé et inconnu, elle propose une saga qui se laisse lire et peut rivaliser sans honte avec des celles d’auteurs anglo-saxons.

PS : L’héroïne étant américaine, je ne ne pense pas que les frères Bogdanoff soient connus aux USA (mais je peux me tromper), par contre il est certain que cette référence est facile à comprendre pour tout lecteur français.

Publicités