Étiquettes

, , , ,

Feuillets de cuivre / Fabien Clavel. ActuSF, 2015 (Les trois Souhaits). 339 pages

Paris, 1872. On retrouve dans une ruelle sombre le cadavre atrocement mutilé d’une prostituée, premier d’une longue série de meurtres aux résonnances ésotériques. Enquêteur atypique, à l’âme mutilée par son passé et au corps d’obèse, l’inspecteur Ragon n’a pour seule arme contre ses crimes que sa sagacité et sa gargantuesque culture littéraire. A la croisée des feuilletons du XIXe siècle et des séries télévisées modernes, Feuillets de cuivre nous entraîne dans des Mystères de Paris steampunk où le mal le dispute au pervers, avec parfois l’éclaircie d’un esprit bienveillant vite terni.
Si une bibliothèque est une âme de cuir et de papier, Feuillets de cuivre est sans aucun doute une œuvre d’encre et de sang.

Fabien Clavel - Feuillets de cuivre.

Sans le vouloir, voici presque un clin d’oeil au roman de Foenkinos car la lecture et les oeuvres sont à l’honneur dans cet ouvrage Fabien Clavel. Clin d’oeil appuyé aux feuilletons publiés dans la presse à la fin du XIXème siècle et aux nombreux romanciers qui ont fait les beaux jours des lecteurs. Mais on trouve beaucoup dans ces pages, ces « Feuillets de cuivre ». Car sous une apparence assez banale de carnets rédigés par l’inspecteur Ragon dont nous allons suivre en quelque sorte la carrière au long de ces pages, nous allons vivre beaucoup plus que cela. Fabien Clavel nous invite à le suivre dans le Paris de la fin du siècle, dans des lieux assez emblématiques, à découvrir les méthodes d’aliénistes mais surtout celle de Ragon qui, grâce aux traces littéraires rencontrées sur les lieux des meurtres, aux détails qu’un Sherlock Holmes n’aurait pas renié, il déduit et résout les affaires les plus sensationnelles, même lorsque le fantastique (au sens large du terme) est de la partie.

Chaque extrait de carnet nous entraîne sur de nouvelles pistes extraordinaires et presque simple une fois les éléments / les observations de Ragon rendues. Mais cet ouvrage n’est pas seulement un succédané des investigations d’un célèbre enquêteur, car il y a une part étrangère qui est celle de l’homme : notre personnage principal qui rencontre bientôt son Moriarty mais également sa part d’ombre, car nous sommes chez ActuSF et bien d’autres éléments viennent s’ajouter à cela.

Bien construit, ingénieux, maniant habilement l’histoire, la fantasy, à la manière de … cet ouvrage a beaucoup de matériau pour plaire mais, si ingénieux soit ces échanges avec son double machiavélique, cette partie m’a laissé un peu de marbre alors qu’elle est réellement ciselée. Je ne sais pas vraiment l’expliquer, mais voilà mon ressenti sur les derniers chapitres.

Néanmoins, pour les amoureux des livres, ces « Feuillets de cuivre » sont à découvrir si vous ne l’avez pas encore fait.