Mots-clés

, , , ,

Le fantôme de Gaudi / El Torres (scénario), Jesus Alonso Iglesias (dessin). Traduit de l’espagnol par Michel Casas. Paquet (Calamar), 2015. 126 pages

Les tueurs en série sont généralement sortis de l’imaginaire des scénaristes d’Hollywood, non ?Pourtant, Barcelone est la proie d’atroces meurtres dans des lieux bien précis: les célèbres créations de l’architecte Gaudi. Et les policiers n’ont pas le moindre indice. Une simple caissière a fait une curieuse rencontre. Le sosie de Gaudi qui l’incite à visiter les lieux juste avant que les crimes soient commis. Une enquête palpitante dans les lieux touristiques mythiques de BARCELONE.

On ne peut pas réellement parler de déception tant le scénario m’a semblé tout droit sorti d’un excellent polar. On y trouve une histoire qui se tient, une situation, une ville dont le coeur palpite autour d’un artiste de génie, mais, je me suis rapidement rendue compte, que je connais sans doute bien mal Gaudi, tout comme la ville de Barcelone ou simplement la culture espagnole. Du coup je ne suis pas réellement entrée dans cette bande dessinée.

Je dois avouer que le graphisme m’a également laissé un peu froide. Je suis tout à fait consciente du travail effectué afin de donner un rendu à l’oeuvre de Gaudi, une âme devrais-je dire, ainsi qu’à Barcelone, mais je suis restée totalement à quai.

On ne peut pas gagner à chaque fois et je le regrette d’autant plus que j’aime beaucoup les éditions Paquet qui proposent des artistes au trait différent de ceux que j’apprécie usuellement.

Un avis mitigé ici mais qui a su apprécier le dessin et exprime mieux que je n’ai su le faire ses doutes relatifs à cette BD.

Publicités