Mots-clefs

, , , ,

Afficher l'image d'originehttps://plaisirsacultiver.files.wordpress.com/2015/08/logo-by-eliza1.jpg?w=159&h=132

Le mystère de Tarn House / Martha Grimes. Traduit par Philippe Rouard. Pocket, 2007. 442 pages

Chez les Holdsworth, on vit de moins en moins vieux. Avec le suicide de Jane, c’est le quatrième décès en moins de six ans, assez pour éveiller les soupçons de Scotland Yard et ceux du commissaire jury, d’autant qu’il partageait l’intimité de la victime.
Écarté de l’enquête, il charge son vieil ami Melrose Plant d’infiltrer la famille Holdsworth en tant que bibliothécaire et il s’installe dans la propriété familiale de Tarn House.
Non loin delà, dans une luxueuse maison de retraite tenue par le docteur Kingsley et son assistante le docteur Viner, psychiatre, Adam Holdsworth, le richissime et excentrique arrière-grand-père s’obstine encore à vivre.

Je continue dans ma série de policiers que l’Angleterre semble avoir bien inspiré. Est-ce lié à une auteur fort connu de série ou bien les demeures, le climat, la personnalité de nos voisins suscitent-ils ce besoin d’écrire des séries policières s’y déroulant ? (une thèse ou plus simplement une enquête a-t-elle été rédigée sur ces faits ? Non je ne me propose pas pour la rédiger mais je suis simplement curieuse). Je ne peux pas répondre à ces questions mais cette année anglaise me donne le loisir d’explorer différentes séries jamais explorées jusque-là.

Une nouvelle fois je ne commence pas par le 1er volume et j’avoue m’être un peu perdue dans les protagonistes pour commencer. Je m’explique. Ces sont les enquêtes de Richard Jury & Melrose Plant et voilà qu’un troisième larron s’immisce dans l’affaire : Marshall Trueblood. Les débats entre ces deux derniers dans les premiers chapitres m’ont égaré. Plus loin, je découvre le mystérieux Cyril qui a disparu et qui est… un chat. Ah oui je vous avais prévenu, c’est la première fois que je lis cette série. Mais là n’est pas le sujet….

Car, après avoir bataillé avec ces personnages bien connus de certains lecteurs, je me suis réellement laissé happée par ma lecture. Les rebondissements sont intéressants, les personnages bien décrits même si on retrouve des images assez anglaises. Le double coup de génie vient sans contexte de ses duos qui se renvoient la balle : Marshall et Melrose, Adam et son arrière-petit-fils, Alex ou Alex et Millie pendant d’Adam et Lady Gray.  Les jumelles, les 2 psy, les 2 fois deux soeurs, les 2 enfants orphelins et cerise sur le gâteau (même s’ils ne se rencontrent jamais) : Cyril et Sorcier. Tout semble fonctionner par paire, même les décès : 2 suicides, 2 accidents. Et si tous ces morts étaient liés ? Mais comment les expliquer les rattacher alors que 5 ans ont passé entre les deux derniers. Notre assassin a-t-il tout son temps ? Est-il seul ou bien ?…. Homme ou femme ? Et, quel est son objectif réel ?

En attendant le commissaire Jury est bien en peine pour mener l’enquête car ses liens avec la dernière victime, son nom chez elle, comme ses empreintes font de lui un suspect comme les autres. Et quand tueur et suspects battent les cartes, comment mener à bien la résolution de cette enquête ? Grâce à des aides imprévues : un tableau, une Lady, un rêve et…. d’autres éléments que je dois taire. Une fois la vérité établie, le dernier chapitre est expéditif et surprenant dans sa conclusion de l’affaire (mais comment sont les autres volumes ?). Ce n’est pas forcément une série envoutante mais une fois dépassée la difficulté des personnages récurrents, les idées sont là et la lecture est plaisante.

Publicités