Mots-clefs

, , , , , ,

Les Penderwick. 1. L’été de quatre soeurs, de deux lapins et d’un garçon très intéressant. 2. La rentrée de quatres filles, d’un papa célibataire adoré et de nombreuses amoureuses / Jeanne Birdsall. Traduit de l’américain par Julie Lopez (1) et par Florence Budon (2). Pocket Jeunesse, 2008-2010. 250 +298 pages (un 3ème volume est disponible chez le même éditeur)

Les Penderwick, ou les aventures drôles et charmantes de quatre soeurs ! Envie de vacances inoubliables? Dépaysement garanti avec les sours Penderwick ! Cet été, une surprise attend les quatre filles et leur père adoré. Au lieu du pavillon délabré prévu, la famille se retrouve dans une magnifique propriété. Les filles ne tardent pas à découvrir la magie des vastes jardins, des greniers remplis de trésors, deux lapins timides, et le meilleur pain d’épice au monde.
Mais leur plus intéréssante trouvaille, c’est Lucas Tifton, le fils de la glaciale propriétaire des lieux. Un parfait et mystérieux compagnon pour des vacances de rêve…

4 soeurs : Rosalind (12 ans), Skye (11 ans), Jeanne (10 ans) et Linotte (4 ans), leur chien Crapule (qui mange et vomit tout, sans doute pour le plus grand bonheur des enfants) et leur père partent en vacances à la campagne. C’est effectivement sensible, bien raconté, avec des enfants ayant des personnalités marquées : – La responsable mais ado en devenir donc qui commence à révasser lorsqu’un jeune homme est près d’elle. – La seconde, mathématicienne de génie mais au caractère véhément. – L’écrivain en herbe, prompte à laisser son imagination prendre la parole dans des envolées très… folles. – La plus jeune qui semble parler aux animaux et dont le vocabulaire est extrêmement développé pour ses 4 ans. Toutes 4, ainsi que leur entourage sont attachants mais je n’ai pas pour autant trouver le tout novateur dans cette première histoire où on découvre les protagonistes. Il est vrai que leurs petits travers permettent de pimenter cette narration, mais je suis un peu surprise que le 1er volume ait suscité tant d’intérêt si j’en crois les avis lus sur la toile.

D’un autre côté, est-ce le fait de connaître ces jeunes filles, de m’y être attaché ou réellement l’histoire (?), je me suis laissée beaucoup plus bercé par le second volume, même si la chute était cousue de fil blanc et qu’elle me confirme dans mon idée que, cette série s’adresse avant tout à de jeunes lecteurs.

Néanmoins, ainsi que je le disais, cette deuxième aventure permet de creuser un peu plus les personnages et l’histoire de cette famille. On en apprend davantage sur le décès de leur mère, sur son caractère comme celui de leur père. Les filles restent égales à elles-mêmes, mais nous les retrouvons dans un contexte scolaire avec des expériences de la vie quotidienne qui les rendent plus intéressantes et certainement encore plus aux yeux du public visé. L’ensemble est bien construit et les chapitres sont d’une longueur correcte afin de ne pas lasser. Quelques menus rebondissements qui jouent toujours sur les sensibilités des unes et des autres. Vous l’aurez compris, j’ai aimé et sans me précipiter, je lirai sans doute la suite des aventures de cette fratrie drôle et qui se confronte à la vie et au quotidien.

Publicités