Étiquettes

, ,

logo québec2

L’homme idéal existe, il est québécois / Diane Ducret. Albin Michel, 2015. 192 pages

Bonne nouvelle : l’homme idéal existe ! Il ne parle pas : il jase. Il n’embrasse pas : il frenche. Il ne se déshabille pas : il se criss à poèlle. Vous l’aurez deviné : il est Québécois. Diane Ducret rhabille le mythe du Prince Charmant. L’homme idéal ? Satisfaite ou remboursée !

Une très grosse déception que ce roman qui promettait du rire et des quiproquos. Je n’ai pas aimé le style, les enchaînements m’ont parfois semblé bien lourds et l’ensemble ne m’a guère fait sourire. Je suis loin de connaître toutes les expressions québécoises et, quand je ne comprends pas je m’abstiens juste de tout commentaire contrairement à cette jeune femme qui sait pourtant que les propos peuvent être l’objet de bon nombre de confusion. Mais l’auteur nous la présente réellement comme une niaise qui ne fait pas vraiment l’effort d’essayer de mettre le terme dans le contexte (bon il est vrai que pour certain mot et expressions c’est plus difficile). A vouloir faire rire à tout prix, elle surjoue les situations et rend antipathique et bécasse son héroïne comme son homme idéal. Les québécois que je connais ont un charmant accent à mes oreilles et oublient rarement (grâce à mon propre accent pointu) que leurs expressions ne sont pas toujours les miennes, bref ils m’expliquent ou rient de mes quiproquos.

Alors je veux bien parler de décalage horaire, de la fièvre des hormones, de l’alcool, du froid, mais vraiment je ne suis pas parvenue à adhérer à ce livre.

Bon sur 192 pages, je vous conseille juste les pages décrivant ses amants parisiens ou basques ; là, cela prête à sourire au vu des hommes que nous pouvons rencontrer.