Mots-clefs

, ,

Rudik l’autre Noureev / Philippe Grimbert.  Plon, 2015. 175 pages

De retour de sa première visite en Russie depuis son célèbre saut vers la liberté, le danseur étoile Rudolf Noureev, très déprimé, consulte Tristan Feller, psychanalyste du Tout-Paris. Le thérapeute est rapidement déstabilisé par la personnalité hors du commun de « Rudik », qui impose un cours peu orthodoxe à la cure : plongée dans l’histoire d’une légende vivante mais aussi affrontement entre les deux hommes durant lequel se déploient jeux de pouvoir et de fascination.

Que dire de Noureev alors que tout un chacun pense le connaître ? Comment Philippe Grimbert, en se glissant dans la peau d’un thérapeute allait-il pouvoir m’intéresser ? Cet aspect psy. n’allait-il pas être un peu trop obscur pour moi ? Oui, par le passé, j’avais aimé la plume de l’auteur mais en tant que romancier pas dans ce rôle d’analyste.

Et bien dès les 1ères pages j’ai été bluffée par le rythme et le style. Non Philippe Grimbert ne nous propose pas une biographie de Noureev, mais juste une vision de l’homme avec ces emportements et ces moments de grâce. Sa dépendance à son entourage, ses oursins dans les poches qui le rendent si humain. Il fait se rencontrer ses deux personnages alors que Noureev est au crépuscule de son existence mais poursuit, envers et contre tout le combat. Bien entendu ses faiblesses s’exacerbent peut-être en raison de sa fragilité morale comme nous allons le découvrir au cours de ces rendez-vous, de sa maladie qu’il repousse de toutes ses forces.

A travers le regard de son thérapeute c’est un tout autre homme qui apparaît. Où se trouve la part de la légende dans cet homme ? Dans sa fuite, dans son art, dans son enfance et dans sa vie quotidienne ? Tristan Feller tâtonne, se cherche en même temps que nous, se perdant dans les méandres de cet artiste prodigieux qui parfois veut conserver le mystère et tantôt le démystifie tout à fait, rendant les armes quelques minutes pour mieux recréer le personnage. Etrange et sensible, personnage public et inconnu. Tout est dit. Tout a déjà été dit et pourtant Philippe Grimbert réécrit une petite partie de cette existence, nous entraîne à la suite de l’homme, du danseur étoile. Mais à l’image de l’analyste qui jamais ne terminera son travail, le lecteur reste en suspens. Il sait, apprend beaucoup mais la part du mystère demeure et c’est sans doute ce qui fait entrer dans l’histoire des Hommes, cet artiste hors pair.

Ecrit avec justesse et passion, jamais je n’ai eu le temps de me lasser dans ce court roman, même si parfois je me suis interrogée sur la destination que souhaitait me faire prendre l’auteur. A découvrir pour l’écrivain et le danseur.

Publicités