https://i0.wp.com/www.gallimard.fr/var/storage/images/product/c62/product_9782070583003_195x320.jpgLe livre de la jungle / Rudyard Kipling. Illustré par Christian Broutin, traduit par Philippe Jaudel, commenté par Pierre Pellerin. Gallimard Jeunesse, 1994 (Chefs d’oeuvres universels). 210 pages. 4*

Un couple de loups découvre un Petit d’Homme errant dans la forêt. Mowgli : ainsi va l’appeler Mère Louve qui l’adopte, refusant de le livrer à Shere Kahn, le tigre boiteux. Furieux, celui-ci vient exiger son dû au Conseil du Clan. Heureusement, l’ours Baloo et la panthère Bagheera interviennent en sa faveur. Mowgli va grandir sous leur protection. Mais Shere Kahn rôde dans l’ombre.

 

Encore une découverte pour moi dans le registre des classiques. Et oui, je ne connaissais Le Livre de la jungle qu’à travers le dessin animé. Je l’ai découvert en ouvrant cette magnifique version destinée aux plus jeunes, mais qui comblera les plus grands par le texte accompagné de gouaches le soulignant et des images documentaires traitant à la fois des animaux, de la région ou de la situation historique à la période où ces 7 nouvelles furent écrites.

Et oui, Mowgli n’est pas le seul personnage dans ce recueil, même si 3 nouvelles lui sont consacrées.

Pour les ignares comme moi, voici le titre de ces nouvelles :

– Les frères de Mowgli, – La chasse de Kaa, – « Tigre ! Tigre ! », – Le phoque blanc, – Rikki-Tikki-Tavi, – Toomaï des éléphants, – Au service de sa majesté. 

Disney ne fut pas précurseur pour faire parler les bêtes car ces nouvelles sont consacrées au monde animal, chez qui on découvre valeurs morales et organisation afin de contrer l’anarchie. Le bien, le mal, l’aspiration à un monde meilleur grâce à l’ingéniosité de certains, et surtout à leur volonté. Bien entendu, des couards, des opportunistes ou des paresseux se dissimulent dans ce monde si proche de celui des humains…

Cet ouvrage qui s’adresse avant tout aux enfants est pourvu de leçons de morales, tout en faisant découvrir aux plus jeunes le monde des animaux et la dangerosité de certains d’entre eux.

Les trois contes consacrés à Mowgli permettent aux plus jeunes de s’y identifier. Une famille reconstituée autour des loups qui le prennent en charge et le protègent des jalousies de voisins-amis ou familles proches de cette même tribu. Baloo est perçu comme l’instituteur à la fois maître intraitable et complice parfois. En dépit des coups qu’il lui porte, Baloo ne souhaite que le bien de Mowgli et c’est grâce à son obstination à lui faire apprendre ses leçons qu’il va pouvoir appeler ses amis à son secours, lorsqu’il s’essaie à se détourner du droit chemin et cherche la facilité. Quand je vous disais que la morale était au coin de chaque page, Et il en sera de même pour chaque nouvelle, qui montre que l’effort, la volonté… seront récompensés.

Bien entendu, lu au premier degré tout cela n’apparaît pas, et le plaisir des mots, de suivre les aventures de ces différents personnages du monde animal + quelques humains est un réel plaisir de lecture.

Comme je le disais cette version est agrémentée de photos d’époque, de commentaires sur les animaux et sur la situation géographique et politique et permet donc une lecture multiple. J’ai découvert en plus des nouvelles, beaucoup d’éléments que j’ignorais. Un plaisir de lectures.

Pour revenir à Mowgli, si vous attendez une lecture linéaire du dessin animé à la manière de Peter Pan, passer votre chemin ! En effet, vous retrouverez tous les personnages, mais l’histoire est recomposée pour créer un tout alors que les nouvelles n’ont pas forcément de suite chronologique ; le tout est d’y retrouver les personnages qui constituent l’histoire.

Frogs - VFAL

Publicités