Sur une idée de Chiffonnette ;-D

 

« (…)Dans notre système, le Président est d’abord un homme seul. Rien ne l’incite au dialogue. Aussi longtemps qu’il est en place, il n’est remis en cause par rien ni personne. Evoluant dans un milieu aseptisé et de plus en plus artificiel, il n’échange qu’avec ses pairs, une poignée de journalistes et une noria de hauts fonctionnaires nommés en vertu d’un pouvoir qui connaît, en France, une ampleur dont nul autre pays n’offre l’exemple. Le chef de l’Etat y place en effet un nombre considérable de personnes. Celles-ci deviennent autant d’obligés et contribuent à ce phénomène de cour que chacun a pu observer autour des présidents successifs de la Vème République. (…) »

 

Une vie (page 176) / Simone Veil. Le Livre de Poche, 2009. 343 pages.


Publicités