https://i0.wp.com/www.decitre.fr/gi/71/9782264042071FS.gifL’affaire Jane Eyre / Jasper Fforde. Traduit de l’anglais par Roxane Azimi. 10/18, 2005. 410 pages.

Dans le monde de Thursday Next, la littérature fait quasiment office de religion. 4,5*
A tel point qu’une brigade spéciale a dû être créée pour s’occuper d’affaires aussi essentielles que traquer les plagiats, découvrir la paternité des pièces de Shakespeare ou arrêter les revendeurs de faux manuscrits. Mais quand on a un père capable de traverser le temps et un oncle à l’origine des plus folles inventions, on a parfois envie d’un peu plus d’aventure. Alors, lorsque Jane Eyre, l’héroïne du livre fétiche de Thursday, est kidnappée par Achéron Hadès, incarnation du mal en personne, la jeune détective décide de prendre les choses en main et de tout tenter pour sauver le roman de Charlotte Brontë d’une fin certaine…

 

Et oui j’ai craqué après avoir lu  Sauvez Hamlet ! voici quelques semaines, et acquis le 1er volume des aventures de Thursday Next.

Parce que oui j’ai trouvé ce jeu spatio temporel, ses histoires étourdissantes de rencontres avec des auteurs classiques, tout comme son jeu avec les événements historiques amusantes.

Jasper Fforde joue de tout avec parfois un humour de répétition fort anglais. Les personnages sont énormes et la rencontre entre Thursday et les personnages qu’elle aime (ou pas) dignes d’un bel imaginaire.

Pour avoir lu deux épisodes séparés par le temps de l’écriture, j’ai pu réaliser combien l’auteur avait anticipé la trame des aventures de son héroïne. En effet, jeu du hasard, dans l’épisode lu précédemment on retrouve un certain nombre de faits / d’actions auxquels prend part Thursday dans ce premier volume.

J’aime sa façon de revisiter l’histoire, de scinder la Grande-Bretagne, les interventions intempestives de son père qui se promène dans le temps, et demande l’aide de sa fille pour la revisiter ou simplement connaître la date du décès des personnages qu’il côtoie, ou simplement les événements auxquels il est confronté dans le passé.

Et puis, et puis me direz-vous ? Et bien, comme dans toute bonne histoire qui se respecte, il y a une enquête, un méchant fort habile, aux pouvoirs surprenants, qui s’en prend à la fois à la famille de Thursday (son oncle est un inventeur de génie), mais aussi à Jane Eyre & Rochester, prêt à modifier ou simplement détruire l’ouvrage pour peu qu’on ne lui verse une rançon fantabuleuse plus deux ou trois choses afin de faire plaisir à ses complices, trognes malfaisantes, déjantés et dangereux. Dangereux au point de vouloir s’attaquer à Shakespeare, mais ce pauvre Shakespeare est déjà, dans ce volume, fortement l’objet de détracteurs de toutes sortes. Des anti ont constitué des « sectes » et l’une déambule à la manière des témoins de Jéhovah, faisant du porte à porte. Et je vous garantis qu’il faut mieux connaître tant l’oeuvre que la biographie de l’auteur et les différents points d’interrogations concernant son histoire afin de pouvoir échapper à leurs bla-bla et pouvoir leur claquer la porte au nez.

Thursday n’arrête pas, court, s’agite et tente de renouer avec ses démons du passé : le décès de son frère et son grand amour. Tout n’est pas parfait dans cette histoire là-aussi déjantée, mais je suis prête à la suivre dans les prochains volumes.

 

Partageons avec : Aleslire, Le livre de sable, le billet de Caroline sous Lecture-Ecriture qui nuance son enthousiasme &, Karine.

Publicités