https://i0.wp.com/www.decitre.fr/gi/27/9782811203627FS.gifLa confrérie de la dague noire. 2 : L’amant éternel & 3 : l’amant furieux. / J. R. Ward. Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Aldéric Gianoly. Milady, 2010. 549 + 565 pages. 4*

Une guerre fait rage à l’insu des humains.
Six vampires protègent leur espèce contre la Société des éradiqueurs. Ils sont regroupés au sein de la mystérieuse Confrérie de la dague noire. Rhage est le plus redoutable et le plus dangereux d’entre eux, car il est victime d’une terrible malédiction: son démon peut s’éveiller à tout moment et mettre en péril ceux qui l’entourent. Pourtant, lorsqu’il est un jour chargé de la protection de Mary, une humaine, Rhage voit en elle son destin et son salut.
Quant à Mary, atteinte d’un mal incurable, elle a depuis longtemps cessé de croire au destin ou aux miracles, et la vie éternelle n’est à ses yeux qu’une douce illusion. Tout va changer lorsqu’elle rencontrera les guerriers de la Confrérie… et surtout Rhage.

 Zadiste, ancien esclave de sang, est le plus effrayant des membres de la Confrérie. Réputé pour sa fureur intarissable, ce sauvage est craint des humains et des vampires. La terreur est sa seule compagne et la souffrance sa seule passion… jusqu’à ce qu’il tire une ravissante femelle des griffes des éradiqueurs.
Tout pourrait changer, mais le guerrier est rattrapé par son passé et se sent glisser lentement vers la folie. Animé par un désir de vengeance, il fera tout pour protéger Bella de ses bourreaux et surtout… de lui-même.

 

Grâce à Chiffonnette, je poursuis ma découverte de La confrérie de la dague noire et de ses membres tous plus sauvages les uns que les autres et tous… plus amoureux les uns que les autres aussi. Cela a parfois un côté assez comique ce côté harlequinesque qui ne me déplait pas *sinon cela ferait belle lurette que vous le sauriez* ; ces passages sentimentaux et où le sexe a la part belle (nos héros étant plus que bien pourvu et sachant s’adonner au plaisir ;-D) dissipent le fidèle lecteur (enfin lectrices car le lectorat me semble bien ciblé) de sa quête quant à en connaître toujours plus sur cette confrérie si mystérieuse et les membres si particuliers et étranges qui la composent.

Alors oui, l’auteur nous donne progressivement les clés et chacun des romans tournent avant tout autour d’un des personnages dont nous apprenons davantage du passé, même si en parallèle nous sont distillées des bribes d’informations sur les autres, sur la vie des vampires et sur cette armée de morts-vivants qui les poursuivent (et non nos vampires préférés ne sont pas les pires) ; belle abomination que ces personnages dont l’âme demeure dans des jarres et dont la hiérarchie semble bien complexe. Si les fils se démèlent progressivement sous nos yeux en ce qui concerne la confrérie, pour ce qu’il est des Eradiqueurs même si des informations nous sont données, des mystères demeurent que, sans doute, l’auteur est encore moins pressée de nous faire découvrir afin de poursuivre ces romans.

Enfin l’apparition dans le second volume, de John ce jeune homme muet mais tout prêt de la transition  permet à l’auteur de titiller notre imagination quant à ses origines tout d’abord puis lorsqu’elles seront révélées, au moins au niveau de la filiation, sur le pourquoi et sur son devenir que nous ne pouvons qu’attendre, tant ce « freluquet » semble jouer un rôle avant tout de faire valoir dans ces épisodes, même si le potentiel reste latent, cela va sans dire ;-D

A petits pas, tout au long des 2 volumes, nous avançons vers le destin de l’humain de la bande, intégré en dépit de tout cela. Butch qui a su intégrer cette famille et qui est amoureux d’une femelle de l’espèce, et qui sera le personnage principal du prochain volume..

Alors à ceux qui en douteraient, bien entendu, je vais poursuivre ma lecture…

 

 Des avis ici

Publicités