https://i2.wp.com/www.decitre.fr/gi/51/9782811204051FS.gifMercy Thompson. Tome 5. Le grimoire d’argent / Patricia Briggs. Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Lorène Lenoir. Milady, 2010. 383 pages. 5*

Mercy ne cracherait pas sur quelques jours de vacances.
Après avoir passé les derniers mois à tenter d’échapper aux griffes de la Reine des Vampires, elle découvre que le grimoire des faes est tombé dans de très mauvaises mains : les secrets qu’il renferme sont sur le point d’être révélés. Ce qui n’est pas du goût de tout le monde. Non contente de devoir régler cette crise majeure, Mercy a des problèmes personnels : sa maison a brûlé, son ami Samuel file un très mauvais coton et on lui reproche les dissensions apparues au sein de la meute.
Elle va devoir faire preuve de la plus grande diplomatie… pas facile quand on est sous pression !

 

Bien entendu, je savais qu’Hydromielle avait raison en me disant que j’allais complètement craquer sur ce nouvel opus, c’est pourquoi, et malgré les multiples tentations, je suis restée de marbre et ai attendu d’avoir un peu de temps pour moi afin de pouvoir lire cette nouvelle aventure de Mercy.

Quelle bonne idée j’ai eu, car une fois ouvert, nulle envie de le refermer. Je ne peux m’empêcher de féliciter Patricia Briggs qui, une nouvelle fois, a su renouveler l’intérêt de la série tout en poursuivant l’histoire initialement créé et, nous permet de retrouver les personnages principaux ou qui depuis le début gravitent autout d’eux.

Les sentiments de ces personnages : humains, faes ou loup-garous sont largement exploités et elle sait avec habilité les utiliser tout au long de cette histoire afin de nous les rendre plus proches, plus humains pourrait-on dire. Mais là n’est pas la thématique dominante, car Mercy reste son héroïne et elle nous entraîne dans une de ses nouvelles aventures, même si on peut voir ce Grimoire d’argent davantage comme un fil conducteur ; il permet à Patricia Briggs de nous apprendre de nouveaux éléments à propos des Faes, de créer des situations qui font prendre conscience à Mercy des liens qui la lient à la meute et plus particulièrement à Adam. La meute dont certains membres vont montrer leur vrais visages : la rebellion est proche et les liens s’ils sont un atout peuvent également s’avérer un danger ausi bien pour le couple formé par Mercy et Adam que pour Adam lui-même, provoqué en combat singulier.

Quant à Samuel, loup solitaire, une véritable lutte entre l’homme et son loup afin de savoir qui doit décider et lequel souhaite le plus hardemment continuer à vivre, nous tient en haleine d’un bout à l’autre du roman. Mais, l’auteur n’a pas dit son dernier mot, et en découvrant des bribes du passé de Samuel, elle va lui permettre de poursuivre sa route.


Si vous n’avez pas encore lu Mercy Thompson : Mais dépêchez-vous !!!!

Les billets précédents sont ici, , enfin le dernier

Publicités