https://i2.wp.com/www.decitre.fr/gi/58/9782070622658FS.gifUne famille aux petits oignons : Histoires des Jean-Quelque-Chose / Jean-Philippe Arrou-Vignod. Illustrations de Dominique Corbasson. Gallimard Jeunesse, 2009. 331 pages. 4,5*
Quand on est une famille de six garçons, impossible de s’ennuyer un seul instant.
Surtout avec Jean-A. qui veut toujours être le chef, le club des agents secrets de Jean-B., Jean-C. qui ne comprend jamais rien, Jean-D. alias Jean-Dégâts, les poissons rouges de Jean-E. et le bébé Jean-F. qui n’arrête pas de pleurer… Sans parler du déménagement, des bagarres avec la bande des Castors et des cousins Fougasse aux oreilles décollées… Heureusement que papa est un as du bricolage et que maman est très organisée !

Si le père de cette brochette manque parfois d’imagination et de mémoire en ce qui concerne le prénom de ses enfants, lesdits diablotins n’en manquent pas quant à eux, et nous entraînent grâce à la plume du « second » à leurs rencontres et à les accompagner tout au long de leurs péripéties.
Nous suivons toute la tribu à partir de l’année 68 dans les joies et les petits malheurs de 6 enfants affectueux et heureux, entourés de parents aimants mais parfois dépassés, de leurs grands-parents et de la fratrie de leurs cousins dont les parents semblent souffrir des mêmes maux en ce qui concerne les prénoms 🙂
Parfois nostalgiques pour certains lecteurs, incompréhensibles pour les plus jeunes mais sans que cela ne puisse les gêner dans leurs lectures, les histoires sont amusantes et reflètent la vie d’une famille, des bêtises enfantines, les avantages et inconvénients d’appartenir à une famille nombreuse ou, plus simplement, du quotidien : la lecture d’une carte (que bientôt nos chères têtes blondes ne connaîtront plus grâce aux nouvelles technologies) et les moments où l’on sent que bien mieux vaut se taire, car le trop plein d’énergie des parents dans ces cas et encore plus grands que celui des enfants.
Humour, détente et histoires sont au rendez-vous. Voilà qui devrait plaire au plus grand nombre, avec un niveau de lecture distinct suivant votre âge et le nombre de frères et/ou soeurs que vous avez ; dans le cas contraire, de quoi vous faire regrettez d’avoir été un enfant unique lol.

Publicités